dans Blog, Personnel

Deuxième bilan 2016

Nous sommes mi-décembre 2016, pourquoi ne pas faire le bilan de l’année ? Pour rappel, voici ce que j’avais prévu. J’avais fais un premier bilan le 31 mars, il est temps de voir la progression. Mais avant, j’aimerai revenir sur une phrase que j’avais écris au début de l’année.

Je ne vais pas te le cacher, ces derniers temps, je n’ai plus trop la flamme du développeur.

En disant ça, je voulais indiquer que je n’avais plus la motivation de programmer, je n’étais plus passionné par la résolution de problèmes, par les challenges, par l’amélioration. Au travail, pendant les temps morts, je n’avais pas envie d’en profiter pour faire de la veille, d’apprendre des technos qui me passionnaient ou tout simplement de pratiquer pour m’entretenir.

J’avais besoin d’une pause. À trop penser à la programmation, rien qu’à la programmation, ça en devient quelque peu écœurant. Aujourd’hui, j’ai de nouveau du plaisir à coder, parce que j’ai su varier mes activités et sortir un peu la tête du PC.  L’année finit donc mieux qu’elle n’a commencé.

C++

Je n’ai pas travaillé dessus depuis mars, ce qui veut dire que j’ai toujours un niveau débutant. Ou plus exactement j’ai un peu bossé quand même, mais pas autant que prévu.

  • J’ai avancé sur le tutoriel C++. Seulement, il est en pause depuis juillet, parce que j’ai été beaucoup occupé entre temps. Et aussi une baisse de motivation. Mais le C++ est vraiment trop mal appris sur l’internet francophone, il faut vraiment y remédier.
  • J’ai fais quelques exercices sur Hackerrank, mais les exercices sur C++ sont nuls ! Cette plate-forme n’est pas motivante et je n’ai pas pris de plaisir à résoudre les exercices proposés ; j’y reviendrai dans un article ultérieurement.
  • La lecture de Effective Modern C++ n’a pas beaucoup progressé, puisque la liste de livres à lire ne fait que s’allonger.
  • J’ai commencé à aider sur StackOverflow, avec malheureusement souvent des gens qui ont eu de mauvais cours de C++ et dont leur code transpire le C.

Comme je l’avais dit, je n’avais pas la prétention de devenir expert en C++ en 2016 mais d’affermir les bases. Disons-le clairement, cet objectif est raté.

Python

Là par contre, je suis content de mon avancement. Certes, j’ai toujours un projet de site web avec Django qui n’est toujours pas fini, mais j’ai progressé avec Python.

  • Je n’ai toujours pas continué la lecture ni de Python 3 de Gérard Swinner, ni de Learning Python de Mark Lutz. Je suis plus du genre à pratiquer, tester, apprendre sur le tas que lire des bouquins, notamment les livres pour apprendre un langage de programmation.
  • J’ai fais une petite bibliothèque de graphes simples dans le cadre de la résolution d’un défi sur CodinGame.
  • Je fais des CodinGame, dont des Clashs of Code, en Python justement.
  • Je me suis inscrit sur le site CheckIO, qui propose d’apprendre à travers des jeux Python et JavaScript. À voir si c’est bien.

J’ai laissé tomber le projet d’analyse d’avatars avec OpenCV, ce n’est plus d’actualité. Mais sinon, l’objectif est atteint.

Haskell

Objectif raté, je n’ai absolument rien fait en un an. Ni même sur le paradigme fonctionnel de manière générale.

Les autres langages

De tous les autres langages que j’avais cité (Erlang, Ada, C#, TypeScript, D), j’ai beaucoup travaillé avec C#, étant donné que je l’utilise au quotidien. C’est vraiment un langage plaisant et Visual Studio 2015 est une excellente mouture. Je n’ai par contre pas travaillé sur les autres langages cités. TypeScript est installé, ainsi que Node.js, ne reste plus qu’à.

Ces langages ne faisaient pas partie de mes objectifs, donc pas de soucis de ce côté là.

Ce sur quoi je comptais travailler en plus

Je m’étais fixé, au mois de mars, plusieurs matières à découvrir ou approfondir. C’est très important, parce que mon métier ne me permet pas d’utiliser des technologies modernes et je n’ai pas l’occasion de varier énormément les problématiques que je résous. Du temps doit donc être investi pour rester à jour et pour élargir mes compétences.

  • Grâce à ce projet de site web en Python, j’ai décidé de me mettre sérieusement à git. J’ai donc des bases dans l’utilisation de ce puissant outil. Mais ce n’est pas fini. Il faut aller vers les fonctionnalités avancées, notamment la gestion des branches, le revert, les hooks, etc. L’objectif est atteint.
  • Toujours grâce à ce projet, j’ai les bases avec Docker. Pareil que git, je ne maîtrise pas les aspects avancées, comme l’orchestration, mais je suis content d’avoir des bases sur lesquelles bâtir. Surtout que Docker est vraiment un outil puissant et demandé. Je ne perds pas de temps à l’apprendre. Objectif atteint.
  • Concernant l’algorithmique, c’est plus nuancé. J’ai progressé sur les graphes par exemple et j’ai commencé la lecture de « Algorithms in a nutshell », par George T. Heineman, qui a plutôt de bons retours. Cependant, je n’ai pas autant travaillé que souhaité. Ce n’est pas grave, on continue l’effort. Objectif partiellement atteint.
  • Enfin, je voulais m’investir plus sur StackOverflow. Alors évidemment, je ne suis pas à 500k de réputation, mais j’ai progressé un peu et j’ai donné quelques réponses, ce qui me satisfait. Objectif atteint.

TL;DR

Je n’ai pas remplis tous les objectifs que je m’étais fixé (notamment C++ et Haskell), mais j’ai progressé sur d’autres domaines (git, Docker, SO) que j’avais mis en moins prioritaire. De plus, j’ai pu approfondir Python, notamment en profitant des nombreuses publications sur ZdS. Je suis donc content de moi.

Laisser un commentaire